Notre Présidente,

"Crise sanitaire et l'édition 2020."

En ce milieu du mois de juin, il y a exactement trois mois que les conditions de notre vie ont été radicalement changées par une crise sanitaire sans précédent, dûe à un virus inconnu.
Les mesures qui ont été prises ne sont pas sans rappeler celles qu’on prenait au temps des grandes pestes : à défaut de masques et de tests venus bien tardivement, on a décidé que les populations seraient confinées pour une durée de presque deux mois, décision inouïe, inédite, qui a stoppé net l’économie nationale durant toute cette période.
Et permis d’éviter un trop grand nombre de décès. Le prix à payer cependant est lourd : deuil des familles, perte de revenus, chômage probable d’un grand nombre de nos concitoyens.
Maintenant que le temps du confinement s’achève, que la vie, le travail, les transports reprennent leurs droits, nous pourrions penser que tout redevient comme avant, qu’il n’y a plus aucun risque à se côtoyer, qu’on peut de nouveau se réunir dans des fêtes, pour des spectacles, des événements sportifs et culturels.
Ce serait faire preuve d’une grande légèreté. Le virus n’a pas disparu. Il s’affaiblit avec la belle saison, du moins dans nos contrées, mais il continue ses ravages dans d’autres parties du monde.
Et il peut réapparaître avec l’arrivée de l’automne et la baisse des températures.
L’équipe du Festival Terres à vins, terres à livres, s’est donc posé la question : est-il raisonnable de maintenir une manifestation publique dans la deuxième moitié de septembre ?
Pourrait-on respecter des consignes de sécurité, masques, distances barrière ? Faut-il courir, et faire courir ce risque de devenir un foyer de contagion ?
Il nous a semblé que non, que la prudence et la sagesse nous obligeaient à renoncer à l’édition d’automne du Festival 2020.
Toutes celles et tous ceux qui nous accompagnent depuis quinze ans le comprendront. A partir de quoi, nous avons décidé de procéder à un grand changement : nous allons déplacer la date du festival et le tenir désormais au printemps, au mois d’avril.
C’est la période où commencent les grandes fêtes du livre et des auteurs (et autrices). C’est la période où le vin et la vigne demandent moins de présence et de soin qu’au moment des vendanges.
Le printemps des vins et le printemps des livres désormais ne feront plus qu’un.
Cela augure un bel avenir pour Terres à vins, terres à livres.

Danièle Sallenave, présidente du Festival Terres à Vins, Terres à Livres.


 Savennières, Épiré, Domaine aux Moines.
 Décès de Mme Monique Laroche, le 24 juin 2020

La nouvelle du décès de notre amie Monique Laroche nous cause une grande peine. Nous la savions malade, mais nous n’imaginions pas une issue aussi proche.
Nos pensées affectueuses et émues vont à sa famille, à Jean-François, son mari, à ses filles, à son fils, à ses petits enfants.
Notre Festival avait noué très tôt des liens particulièrement forts avec Monique, Tessa et le Domaine aux Moines.
Très vite Monique nous proposait un lieu magnifique pour des lectures, de la musique, du théâtre : une vaste salle sous une belle charpente, où nous avons eu chaque année le bonheur de déguster de grands vins du domaine après avoir entendu des comédiens ou des musiciens.
Il y avait quelque chose de magique à se retrouver, par ces nuits claires de septembre, sur le rocher aux Moines, entre les vignes, où se découpait l’ombre des grands cèdres...
Nul d’entre nous ne pourra oublier la personnalité forte et originale de Monique, la franchise de sa parole, la fidélité de son amitié.
Nous sommes heureux et fiers de l’avoir connue et fréquentée. Cela ne nous console pas, mais nous aide à porter ce deuil.

Danièle Sallenave, présidente du Festival Terres à Vins, Terres à Livres.


"Passage à 2020, le mot de la Présidente"

Chères amies, chers amis du festival, lecteurs et lectrices, vignerons et vigneronnes, écrivains et écrivaines,
vous qui nous accompagnez depuis 15 ans, c’est une grande joie pour moi de lever à votre santé un verre de Savennières, pour vous présenter des vœux de bonheur, de santé, de réussite, et vous souhaiter de belles lectures tout au long de l’année qui vient.

Après une pause bienvenue, notre Festival a retrouvé ses couleurs dans les journées de septembre dernier, grâce au travail des bénévoles durant les mois précédents, et pendant ces quatre journées, à la présence de nos deux invitées.

Nous avions lu Evelyne Bloch-Dano et Dominique Bona, et nous aimions leurs livres, leur style, leur écriture : nous avons maintenant la chance de les avoir vues à l’œuvre, avec les enfants des écoles, avec les lycéens avec les étudiants.
Le samedi, devant le public de lecteurs le plus fourni que nous ayons jamais accueilli, un monde s’est ouvert pour nous, devant nous, grâce à elles.
Nous avons été les témoins de ce singulier échange qui se noue, par-delà le temps et les époques, entre des femmes d’aujourd’hui et des auteurs d’hier, dans une quête de savoir, de vérité, et d’émotion.
Journée conclue magnifiquement avec la voix sourde, musicale, âpre et obstinée de Marguerite Duras.
Seul le soleil nous a manqué le dimanche : mais non pas le talent et le charme des chanteurs et des conteuses.

Nous voici donc, ensemble, avec confiance, engagés sur le chemin d’aventures renouvelées.
Les temps sont difficiles, et demandent beaucoup de courage, de résolution, afin de faire advenir le meilleur pour chacun et pour tous.

Les livres sont là pour nous aider, nous consoler parfois, nous guider toujours. Ils nous tendent la main. Sachons la saisir.


Danièle Sallenave de l'Académie française.


Carte de vœux 2020 (PDF)Carte de vœux 2020 ©










L'Actualité du Festival 2019

"Femmes biographes"

Laure Adler - photo Catherine Hélie - Gallimard ©

Laure Adler

Février 2019 | Gallimard

À la rencontre de Laure Adler
Née en mars 1950, titulaire d’une maîtrise de philosophie et d’un doctorat d’histoire, Laure Adler commença sa carrière à France Culture en 1974, en tant que journaliste au "Panorama", puis aux "Matinales" avec le producteur Claude Dupont et aux "Nuits Magnétiques" avec Alain Veinstein ; elle prend la responsabilité des "Nuits Magnétiques" en 1983 jusqu’en 1989.

Lire la suite »

Evelyne Bloch-Dano -Stock - photo Maurie Rougemont Opale Leemage ©

Evelyne Bloch-Dano

Février 2019 | Stock

Agrégée de lettres modernes, écrivaine et journaliste à Marie-Claire (de 2001 à 2013) et au Magazine littéraire, Evelyne Bloch-Dano a écrit, entre autres, plusieurs biographies de femmes : Madame Zola (1997 Grasset, Prix des lectrices de ELLE), Flora Tristan (2001 Prix François Billetdoux de la SCAM), Madame Proust (2004 Grasset, Prix Renaudot de l’essai, Prix du nouveau Cercle de l’Union, Prix du Cercle littéraire proustien), et Le dernier amour de George Sand (2010 Grasset),...

Lire la suite »

Bona Dominique photo 2018 Francesca Mantovani éditions Gallimard ©

Dominique Bona

Février 2019 | Gallimard

Dominique Bona, née à Perpignan, dans une famille catalane. Son père, Arthur Conte, fut écrivain et homme politique. Mémoire de maîtrise à la Sorbonne sur "les fées et les sorcières dans la littérature des XIIe et XIIIe siècles". Agrégation de lettres modernes, en 1975. Elle fut assistante à France Culture et à France Inter de 1976 à 1980, journaliste et critique littéraire au Quotidien de Paris de 1980 à 1985, puis au Figaro littéraire de 1985 à 2004, à Version Femina, depuis 2004. Elle publie son premier roman au Mercure de France, Les Heures volées, en 1981.

Lire la suite »

Marie-Catherine Conti - Photo Jean-Paul Contival ©

Marie-Catherine Conti

27 juin 2017 | Jean-Paul Contival

Comédienne, Marie-Catherine Conti joue dans une trentaine de pièces sous la direction de, entre autres, Antoine Bourseiller, Hans Peter Cloos, Christian Boltanski, Christian Rist, Jacques Lassalle, René Loyon, Jean-Louis Benoit, Arthur Nauzyciel... alternant la Comédie Française, les théâtres nationaux comme Chaillot, La Criée, le TNS... les petites salles ou le Stade de France.
Depuis 2009, elle travaille à l’EDT* où elle rencontre le groupe 10 en 2016 avec lequel elle fonde la Cie Nyctalope en 2017...
* Ecole Départementale de Théâtre
La Compagnie Nyctalope : Katell Jan, Paul Platel, Nicolas Katsiapis, Lucas Ecuer, Séraphin Rousseau, Théophile Gasselin.
La Compagnie Nyctalope (PDF)

Lire la suite »

Madjid Mohia photo ©

Madjid Mohia

27 juin 2017 | Jean-Paul Contival

Madjid Mohia, après l'obtention de ses prix de piano de musique de chambre et de formation musicale, en 2003, se perfectionne auprès de Jeff Cohen, chef de chant à l'Opéra de la Monnaie à Bruxelles, professeur à l'École d'art lyrique de l'Opéra de Paris, responsable musical au Théâtre du Châtelet...

Lire la suite »

Savennières Clos du Papillon et l'église - Détail - Photo Philippe Caharel ©

Paysage culturel

25 mars 2019 | Evelyne de Pontbriand

Marche conférence
"Les clefs de la fabrication du paysage viticole de Savennières, composante de l’inscription Unesco du Val de Loire"

Nous partirons d’un point de vue remarquable sur l’appellation Savennières afin d’en comprendre l’histoire de sa composition actuelle et le lien entre les châteaux, les parcs agricoles et la vigne.

Lire la suite »

Savennières - Chenin blanc doré - Détail - Photo Philippe Caharel ©

Savennières des vins racés et singuliers

25 mars 2019 | Evelyne de Pontbriand

Bar à vins du Festival Terres à vins, Terres à Livres :
Découverte des grands chenins de Savennières,
Vente au verre ou à la bouteille.

"Nos vins sont complexes, mais ils se laissent approcher avec facilité."
Les vignerons sont tous d’accord. Les Savennières ont de l’allure, du chic, de l’élégance.
Ils savent rester secrets avant de révéler la richesse de leur harmonie aromatique, enrichie au fil des années de garde.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Lire la suite »

Le thé des écrivains ©

Le Thé des Écrivains

02 août 2019 | Hélène de Fontainieu

La rencontre d’un monde d’écriture et d’un monde de saveurs.

Depuis 20 ans le Thé des Écrivains, créé par Georges-Emmanuel Morali, est partenaire de nombreux événements culturels et de rencontres littéraires.
Nous sommes heureux d’être associés au festival "Terres à Vins, Terres à Livres." de Savennières et de présenter notre nouvelle collection de boîtes de thé et de mélanges originaux.
Le Thé des Écrivains c’est aussi une ligne de papeterie engagée en papier de coton naturel distribuée en France et à l’étranger, enfin éditeur, avec une nouvelle collection, Fabuleux Fruits - deux livres parus en avril 2019 - TohuBohu/Thé de Écrivains Édition.
en savoir plus : Dossier de presse 2020 (PDF)

Lire la suite »