Mémoire 2013

Les Mémoires de l'édition 2013

Edito, ...suite.

9e édition

 © photo J-P Contival 2013

Comme le vin qui murit doucement dans les chais, la neuvième édition du Festival prend forme.
Elle aura lieu les 20, 21 et 22 septembre prochains, toujours à Savennières et toujours avec la belle complicité de Danièle Sallenave.

Nous aurons le plaisir d'accueillir le romancier Olivier ADAM, dès le vendredi après-midi. La soirée lui sera consacrée, au Domaine aux Moines.
Le samedi matin, Nicolas JOLY, en son Domaine, saura, comme à son habitude, nous passionner.
L'après-midi, nous aurons le bonheur de recevoir une grande dame de la littérature : Annie ERNAUX.
La rencontre se déroulera sous le signe de l'échange avec ces deux magnifiques auteurs que sont Olivier Adam et Annie Ernaux.
Dialogue toujours, en soirée, au Domaine du Closel, avec deux guitares classiques, Marie et Christian CHANEL.
Bien sûr, la librairie Lhériau nous accompagne tout au long de ces belles journées.
Enfin, le dimanche après-midi, le romancier Jean-Marie Laclavetine qui nous a entrainé avec délice dans ses échappées belles "Au pays des fainéants sublimes", dialoguera autour des mots et du vin, à travers le Bourgueil et le Savennières". Puis l'AOC Savennières, l'AOC Roche aux Moines, l'AOC Coulée de Serrant nous parleront de leurs terroirs et de leurs vins, fruits de tant de savoir-faire, et recevront le Château de la Soucherie et Damien Laureau comme invités...

Retrouvons ensemble ces moments rares, ces instants de grâce, qui nous enrichissent à jamais...

...Les années se suivent et ne se ressemblent pas ! Il est rare qu’à la période du festival, les vignerons de Savennières ne soient pas en pleines vendanges. L’été  indien Ÿ en a décidé autrement et teinte, une dernière fois, les grappes d’or. Belle mouture que cette édition 2013, le public, nombreux, a été fidèle au rendez-vous. Le jeudi 19, après-midi, les enfants des écoles, des grandes sections aux CM2, ont apprécié l’atelier-théâtre mené par Mattieu Huvelin, comédien et metteur en scène. Ils ont compris, de façon ludique, que le théâtre c’était raconter une histoire, avec son corps, avec sa voix ou non, dans un espace et créer un personnage qui fait ressentir des émotions. La soirée du vendredi 20 fit salle comble. La lecture, au Domaine aux Moines, par Marie-Catherine Conti, des  Lisières Ÿ d’Olivier Adam fit oublier l’absence de l’auteur empêché par un grave problème de santé. La présence des éditions Flammarion sous les traits (charmants !) d’Alix Pénent d’Izarn prouvait l’importance qu’elles attachaient à cette rencontre. La dégustation excellente qui suivit, commentée par Tessa Laroche, fut un vrai moment de bonheur. Le samedi matin 21, la conférence de Nicolas Joly, avec la participation de Clément Baraut, à la Coulée de Serrant, attira de nombreux amateurs. L’après-midi, la romancière Annie Ernaux rencontrait, au Fresne, un public passionné et motivé. Près de 200 personnes étaient présentes. Un échange captivant, profond et enrichissant avec un auteur rare. La soirée, au Domaine du Closel, fut un pur moment de charme. Marie et Christian Chanel ont fait dialoguer leurs guitares avec une délicatesse et une grâce infinies. Evelyne de Pontbriand a clôturé cette superbe soirée, en offrant à l’auditoire nombreux et ravi, une belle dégustation. Le dimanche 22, après-midi  Terres à vins Ÿ, littérature et vins étaient à l’honneur. Jean-Marie Laclavetine, romancier, pour les lettres, Pierre Caslot pour son remarquable et plantureux Bourgueil, Damien Laureau et Le château de la Soucherie pour leur subtil et raffiné Savennières, avec la complicité talentueuse de Luc Bizard et de Tessa Laroche, nous étions en fort bonne compagnie. Danièle Sallenave qui nous accompagne tout au long de ces belles journées a conclu cette neuvième édition en annonçant, au printemps prochain, la parution chez Plon de son  Dictionnaire amoureux de la Loire Ÿ. L’occasion de nous retrouver à nouveau. Je voudrais ici remercier tous nos partenaires, tous nos bénévoles, tout le public qui nous soutient. Sans eux, nous ne pourrions réaliser ces moments d’échanges et ces rencontres inoubliables. A l’année prochaine.

Catherine Goulpeau, vice présidente.